Cayenne : Neuf personnes mises en cause dans une affaire de violence avec arme et de trafic de drogue à Mont-Lucas

Rédigé le 16/05/2020

Le 12 avril 2020, le service territorial de police judiciaire (STPJ) est saisi de faits de violences par arme à feu, sur une victime et en réunion commis par plusieurs individus au préjudice d'un habitant de la cité Mont Lucas.

"La victime était régulièrement prise à partie par plusieurs mis en cause, dont l'un d'entre eux, à l'issue d'une altercation physique et verbale, alors que la victime s'était réfugiée à son domicile avec son épouse, a ouvert le feu en direction de l'appartement, dégradant ainsi l'intérieur et l'extérieur de l'appartement", précise le parquet. Ces faits ont été suivis par plusieurs heures de violences urbaines, contraignant les forces de sécurité intérieures à faire usage des moyens collectifs de défense pour maintenir l'ordre. "Le 1er mai, la même victime a été gravement violentée par plusieurs de ses individus alors qu'elle rentrait chez elle. Le STPJ est saisie de ces nouveaux faits", ajoute le procureur de Cayenne, Samuel Finielz. 

Après un travail d'investigations d'auditions de témoins, de recueil de renseignements, il est parvenu à identifier neuf personnes suspectées d'avoir participer à ces deux faits. Une vaste opération d'interpellation avec 60 policiers de la direction territoriale de la police nationale a été ordonnée le 12 mai sous la direction du parquet de Cayenne. Les perquisitions menées avec l'autorisation du juge des libertés et de la détention ont permis de saisir 123 grammes de cocaïne conditionnés en ovules et destinés à l'acheminement vers la métropole. Les neuf personnes mises en cause ont été interpellées et placées en garde à vue.

A l'issue des nombreux interrogatoires effectués pendant les 48h00 de garde à vue, trois prévenus ont été déférés au parquet le 13 mai dans le cadre d'une procédure de comparution immédiate pour les faits du 12 avril qualifiés de violences avec arme en réunion et au préjudice d'une victime, de dégradations du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes et de modification de scène de crime. Un d'entre eux a été écroués et deux placés sous contrôle judiciaire avec l'interdiction de se rendre à Mont Lucas. Ces faits ont été évoqués à l'audience de comparution immédiate ce vendredi.

Hier, quatre autres prévenus dont un mineur ont été déférés au parquet dans le cadre de la procédure qui fait suite aux faits de violences en réunion commis le 1er mai et de trafic de stupéfiants pour l'un d'entre eux. Le mineur a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Mont Lucas, deux majeurs placés en détention provisoire dans la perspective de l'audience de comparution immédiate du 15 mai et deux autres sous contrôle judiciaire avec interdiction également de se rendre à Mont Lucas.